Comment parler et convaincre un juge aux affaires familiales

Quelques conseils afin de préparer au mieux son audience devant le Juge aux affaires familiales (JAF) :

Faites-vous conseiller par un avocat spécialisé dans les affaires familiales qui saura vous accompagner.

Lors de l’audience, pour parler, vous devez demander la parole et ne coupez pas votre adversaire quand il parle. 

Le principe est que celui qui a demandé l’audience parle en premier, dit tout ce qu’il a à dire, puis vient le tour de l’autre. 

 

Restez toujours clair et simple, parlez de vos enfants et de votre capacité à les accueillir et les élever. 

Ne vous laissez pas entraîner dans les querelles liées à la séparation lors de l’audience. Recentrez toujours sur les enfants, et comment vous ferez pour les préserver du conflit.

 Préparez avant l’audience, quelques points essentiels que vous reprendrez devant le juge, en sachant que si vous avez un avocat, vous n’aurez presque pas la parole puisque c’est votre avocat qui s’exprimera en votre nom.

Tout le long de votre plaidoirie, présentez vos arguments de façon ordonnée, mettez toujours en avant que votre préoccupation est l’intérêt de l’enfant, montrez concrètement ce que vous allez mettre en œuvre pour votre enfant (adaptation de vos horaires de travail pour être présent le plus souvent possible, mise en place d’activités extra scolaires pour l’enfant, aménagement de sa chambre, etc.). Restez concis mais complet. 

Une fois que le demandeur aura fini de parler, ou si le juge l’interrompt en estimant en avoir assez entendu, ce sera au défendeur (celui qui n’a pas pris l’initiative de saisir le juge) de s’exprimer. 

Le défendeur parle donc en dernier, et en général, si vous étiez le demandeur, même si votre adversaire a débité des contre-vérités après votre plaidoirie et que vous avez envie de répondre, pour autant le JAF ne vous redonnera que rarement la parole pour répliquer à nouveau. 

 

Les pouvoirs du Juge aux affaires familiales

Pendant l’audience, le juge aux affaires familiales peut vous demander si vous êtes d’accord pour suivre une médiation familiale.

Il arrive également que le juge ait besoin de plus d’éléments avant de prendre sa décision. Il peut alors demander à entendre les enfants ou ordonner une enquête sociale.

 

La date du délibéré : combien de temps pour obtenir le Jugement ?

À l’issue de l’audience, le juge met l’affaire en délibéré : il ne statue pas immédiatement et vous indique qu’il rendra sa décision à une date donnée.

Le jour du délibéré, vous n’avez pas besoin de vous déplacer. Vous pouvez appeler le greffe pour connaître le sens de la décision, mais le plus souvent, vous devez attendre que le jugement vous soit envoyé.

Si la décision ne vous convient pas, vous aurez un délai pour faire appel du jugement. 

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Sandrine Frappier - Avocat Versailles

Sandrine Frappier - Avocat Versailles

Maître Sandrine FRAPPIER est avocat au Barreau de Versailles en droit de la famille, (divorces, droits de garde...), des personnes et du patrimoine (succession...) .